Un test pour la loi Westray

Pour le Syndicat des Métallos et plusieurs experts en droit du travail, le cas de la mort d'Olivier Bruneau est vu comme un test de la loi Westray

RADIO-CANADA, OTTAWA – Dix mois après la mort d'un jeune travailleur québécois sur un chantier de construction à Ottawa, la police n'a pas terminé son enquête. L'attente est pénible pour la famille d'Olivier Bruneau, mort à 24 ans. Cet accident de travail est vu par plusieurs comme un test pour une loi fédérale qui devait protéger les travailleurs.
 
«On m'avait prévenu que ce serait un moment difficile», dit doucement Christian Bruneau, le père d'Olivier. Il explique que, pour la famille, le temps des Fêtes a rappelé une fois de plus «qu'Olivier n'est plus avec [eux]».
 
Olivier Bruneau, un jeune arpenteur de Gatineau, est mort sur un chantier de construction à Ottawa, le 23 mars 2016. Il a été écrasé par un morceau de glace qui s'était détaché d'une paroi de l'excavation d’une profondeur de neuf étages.
 
Olivier travaillait pour Bellai Frères Construction, un sous-traitant du promoteur immobilier Claridge Homes, propriétaire du chantier.
 
Dix mois après l'accident, l'enquête du Service de police d'Ottawa (SPO) n’est toujours pas terminée.

Lire l'article complet de Radio-Canada.


Suivre

Participez